Dans les entrailles du Gassion... - Un article de Paul, à lire dans notre Pau Mag' Pau Béarn Pyrénées Tourisme

Office de Tourisme
Pau Pyrénées

paumag’

Dans les entrailles du Gassion...

par Paul

La visite du jour portera sur l’Hôtel Gassion, un magnifique établissement sur le Boulevard des Pyrénées...

Aujourd’hui je vous propose de nous accompagner et de remonter le temps jusqu’à la fin du XIXème siècle : Retour à la Belle-Époque.

Nous serons guidés tout au long de notre visite par la Guide Épicurieuse, Caroline Barrow, tout aussi passionnée que passionnante !

 
 

La visite du jour portera sur l'ancien Hôtel Gassion, un magnifique établissement sur le Boulevard des Pyrénées (anciennement nommé le Boulevard du Midi), à deux pas du château !

Il fut inauguré en 1872, œuvre de l’architecte Dumoulou. C’est l’un des témoins des fastes de la Belle Époque à Pau.

A cette époque pas si lointaine, de nombreux hivernants se rendaient à Pau pour profiter des bienfaits du climat.
La capitale béarnaise accueillait alors nombre de britanniques, américains, russes, espagnols ou encore portugais : une clientèle très fortunée souhaitant prendre soin de ses poumons.

De l’extérieur, le Gassion en impose, on se sent tout petit devant ce palace !
Il s’agit véritablement d’un «château bis», il a d’ailleurs la même configuration avec sa cour intérieure en forme de trapèze; disposant - chose pas si fréquente à l’époque - de gaz et d’électricité.

Un établissement aussi luxueux ne pouvait tout naturellement être financé que par un riche mécène : Jean Lafourcade Camarau, homme d’affaire béarnais qui fit fortune au Brésil dans l'import de cacao, café, sucre, tapioca et autres bois exotiques !
Au-dessus de l’entrée de la rue Gontaut-Biron, on peut encore y apercevoir ses initiales : LC.

Nous pénétrons maintenant dans l’hôtel par un magnifique hall « Art-déco » des années 1930.

Notre guide prend alors le temps de nous détailler les installations de l’hôtel : Premier étage avec des salles de réceptions, de bals, de conférences… avec de grands balcons et 8 mètres de plafond !

 
 

Luxe incroyable pour l’époque, tous les étages
disposaient d’eau, de téléphone et de chauffage...

On y trouvait également un fumoir relié par câble à une dépêche pour que les hôtes fortunés puissent connaître, presque en temps réel, les résultats de la bourse à Londres et à Paris !

Luxe incroyable pour l’époque, tous les étages disposaient d’eau, de téléphone et de chauffage et le personnel était polyglotte !

Arrêtons-nous maintenant un moment devant cet ascenseur...
Au siècle dernier, on trouvait à cet emplacement un des premiers ascenseurs hydrauliques installés dans un bâtiment privé en Europe; une véritable révolution pour l’époque !

 
 

Les salons du Gassion sont classés aux Monuments Historiques et appartiennent à un particulier; impossible d’y accéder mais heureusement que notre guide a plus d’un tour dans son sac !

Nous voici donc installés dans un couloir attenant au Cercle Gassion pour une petite séance de cinéma immersif improvisée.
On y découvre alors un diaporama de l’intérieur avec des décors magnifiques et il est facile de s’imaginer la clientèle aisée profiter de son séjour dans ce palace !

Pendant la diffusion, Caroline Barrow nous lit le témoignage d’un client étranger ayant beaucoup voyagé et fréquenté les établissements de luxe dans le monde entier… Il est très agréablement surpris par l’Hôtel Gassion !

Témoins des fastes de la Belle Époque... notre guide, a déniché le menu du jour d’un dîner en 1873 avec ses mets délicats, ses très nombreux plats et un concert bien évidemment. Seules les plus grosses fortunes de l’époque pouvaient se permettre de se restaurer dans cet établissement.

La visite se poursuit et de nombreux lieux secrets nous sont dévoilés !
Il vous faudra faire cette visite pour découvrir par vous-même les souterrains, les entrailles du Gassion, sa machinerie, la cour intérieure… inaccessibles au grand public en temps normal, cachés dans la pénombre des sous-sols.

 
 

Hélas, en 1930 l’hôtel fait faillite à la suite du krach boursier de 1929 et la ruine complète de nombreuses riches familles d’investisseurs. L’hôtel Gassion est alors vendu à une seule famille et réparti entre les enfants avant d’être divisé en appartements.

De l’époque de la grandeur du Gassion, Caroline Barrow, passionnée et touchée par l’histoire de cet emblématique bâtiment de Pau a organisé une petite salle « musée » avec des objets ayant servis à l’hôtel.

Une « petite caverne » comme elle l’appelle affectueusement où se remémorer ce que représentait alors s’héberger au Gassion : tables de nuit en acajou, fauteuils, couverts, verrerie, cartes postales anciennes…

La visite s’achève... Retour au XXIème siècle.

L’Élite Européenne a progressivement délaissé les villes telles que Pau pour privilégier la zone côtière comme Biarritz, Cannes, Monaco, pour profiter des bienfaits des bains de mer.

Il n’empêche, l’empreinte laissée par cette « belle » époque est omniprésente dans la capitale béarnaise et Caroline Barrow, au travers de ses nombreuses visites se fera un plaisir de vous faire remonter le temps !


Paul - Passionné et amoureux de la nature, des grands espaces vierges et du grand air, je parcours les sentiers du Béarn et des Pyrénées à la recherche de petits recoins préservés (secrets), de paysages majestueux et d'une sensation enivrante de liberté. Une passion pour ce territoire, ou la nature omniprésente fait mon bonheur, que je n'hésiterai pas à partager.

Contacter l'auteur


Vous avez aimé cet article ?

Alors vous aimerez certainement...