Office de Tourisme
Pau Pyrénées

Henri IV, le vert Galant


Henri de Bourbon nait le 13 décembre 1553 à Pau, dans le Château d’Henri d’Albret, son grand-père.

En guise de berceau, on raconte qu’il reçoit une carapace de tortue, toujours exposée au Château de Pau, symbole de force et de longévité.

Son grand-père lui frotta les lèvres avec une gousse d’ail avant de lui faire humer une coupe de jurançon. Le voici fin prêt à affronter la vie.

De l’enfance béarnaise au mariage parisien


Il grandit en Béarn, à 15km de Pau, au Château de Coarraze jusqu’à l’âge de 8 ans. Il vit dans une société en pleine guerre de religion, où les catholiques s’opposent aux protestants. Henri de Bourbon est un chef protestant, et en 1572, il devient Roi de Navarre sous le nom d’Henri III.

Le 18 Août 1572, il se marie, à Paris, avec la sœur du roi de France, Charles IX : Marguerite de Valois. La reine est aujourd’hui plus connue sous son surnom de « Reine Margot ».

Ce mariage avait pour but de réconcilier catholiques et protestants. Pourtant quelques jours plus tard, aura lieu le massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 aout 1572. (Le massacre des protestants à Paris)

« Paris vaut bien une messe »


Henri III de Navarre se convertit alors de force au catholicisme, puis retourne au protestantisme en 1576. Il changea à plusieurs reprises de religion, en fonction des intérêts du moment.

Les conflits perdurèrent, et il faudra attendre la veille de la mort du roi de France, Henri III (02 Août 1589), pour qu’il devienne roi de France sous le nom d’Henri IV.

Henri IV est le premier roi français de la branche familiale dite de Bourbon.

Le pays est ravagé par les guerres de religion. Les catholiques lui demandent d’abjurer le protestantisme, et les protestants lui demandent de leur accorder la liberté de culte.

Pour ramener un peu de paix dans son royaume, Henri IV abjure officiellement le Protestantisme.
Il le fait le 25 juillet 1593 à la basilique Saint Denis. Il est sacré le 27 février 1594 dans la cathédrale de Chartres.

En 1595, il déclare officiellement la guerre à l’Espagne, alors que son royaume se déchire toujours.
Le 13 avril 1598, l’Edit de Nantes est signé et cela permet aux protestants d’exister officiellement. Le 02 mai 1598, la France et l’Espagne signent un traité de paix.

« Je veux que chaque laboureur de mon royaume puisse mettre la poule au pot le dimanche »


Ces temps de guerres ont ruiné le pays, et la nouvelle période, qui s’annonce, est plus calme pour le royaume de France. Elle permet au Roi de renflouer les finances du Royaume.

La France connaît alors une certaine prospérité économique. Les métiers se développent, l’économie aussi, et Henri IV aide à la poursuite de l’implantation française dans le nouveau continent : les Amériques.

Henri IV regrette de ne pas avoir d’enfants pour pouvoir lui succéder. Aussi, en décembre 1599, il fait annuler son mariage avec la reine Marguerite.

Puis, il se marie, le 17 décembre 1600 avec Marie de Médicis. Ce mariage sera l’occasion de voir la naissance d’un héritier.

 

En guise de berceau, on raconte qu’il reçoit une carapace de tortue, toujours exposée au Château de Pau, symbole de force et de longévité…

Une fin tragique


La fin du règne d’Henri IV voit réapparaitre des tensions avec la famille d’Autriche, les Habsbourg mais aussi un nouveau conflit avec l’Espagne.

Henri IV est assassiné par François Ravaillac le 14 mai 1610 à Paris.

A sa mort, c’est son fils qui devient roi sous le nom de Louis XIII. Comme il n’a que 9 ans, c’est sa mère, Marie de Médicis, qui assurera la régence.

Le musée national du château de Pau

Demeure natale d’Henri IV, le château de Pau trône fièrement dans le cœur historique de la ville...

voir la vidéo