Zoom sur Vice Versa, une compagnie qui monte, qui monte... - Par Marlène - Un article du Pau Mag' - Pau Pyrénées Tourisme

Office de Tourisme
Pau Pyrénées

paumag’

Vice Versa, une compagnie
qui monte, qui monte...

par Marlène

Mon premier contact avec Vice Versa fut professionnel, je l'ai ensuite découverte en tant que spectatrice...

Mon premier contact avec la compagnie Vice Versa fut professionnel, je l'ai ensuite découverte en tant que spectatrice.

Depuis, dès que mon emploi du temps me le permet, je vais les applaudir en compagnie d'une bonne amie car c’est le gage d'une très bonne soirée à venir...

A l'origine de Vice Versa, trois comédiens amateurs avec l’envie commune d’inviter le public à la réflexion par le divertissement. Et ça marche !

Leur première pièce « Dans les pinces du crabe » a rencontré un grand succès et ce, à chacune de leur représentation (une dizaine de fois!).

Une compagnie est née, et a depuis grandi...

Aujourd'hui, Vice Versa ne compte pas moins de 27 adultes et une soixantaine d'enfants dans ses ateliers... De quoi faire naître des passions ou qui sait, des vocations...

Forte de ces comédiens amateurs, la compagnie propose désormais une programmation mensuelle sur des sujets variés et d’actualité, passés dans la moulinette de l'humour, de la dérision et du cynisme, avec une ligne de fuite commune : les failles de l’Homme.

 
 

Dernièrement, j'ai assisté à la pièce « Le grand jeu » adaptée du film « The Full Monty ».

Je connaissais le sujet et je pensais donc savoir à quoi m'attendre, mais non, ils ont réussi à me surprendre.
On oublie complètement le film, et sans décor ou image, on se retrouve face au jeu des comédiens qui l'adaptent à la sauce béarnaise.


Vous tomberez à coup sûr, sous le charme de ces hommes...

Ils sont à fond dans leur rôle, aucune longueur pour le spectateur. Ces hommes osent et ils ont raison !
Les rires dans la salle, malgré la lourde question de l'existence sociale que traite l'histoire, sont le baromètre de la réussite de cette pièce.

Et moi, je suis admirative de ces comédiens amateurs, parce que si vous avez vu le film, vous connaissez la fin et j'imagine qu'elle n'est pas aisée à jouer quand ce n'est pas son métier.

Si vous ne l'avez toujours pas vue, je vous conseille vraiment d'aller les soutenir, entre amis, en couple, entre hommes, femmes peu importe... vous tomberez à coup sûr sous le charme de ces hommes peut-être loin des canons de beauté des papiers glacés, mais tellement plus vrais !

J'ai assisté à plusieurs de leurs pièces, je pourrai toutes vous les « vendre », car je les ai toutes appréciées, mais ce serait trop long... !!

Le succès est local, mais demain il s'exportera je l'espère, car de la compagnie jouera « Les amis de ma femme » au Festival Off du théâtre d'Avignon... une autre étape est franchie !!! Un grand merde pour ces comédiens. ;) !

 
 

Quant à moi, grande conso-amatrice de vin que je suis, j'ai hâte de découvrir leur prochaine création « In vino Veritas ».

C'est une nouvelle création de Cliff Paillé, et la première sera jouée devant les mécènes de la compagnie, entre les barriques de vin, à la lueur des bougies...

Je finirai sur un point non négligeable : les prix.

10€ en tarif plein, 6€ en réduit… comment dire ? Prix très accessibles !!!
(Attention, la salle de Lacaze étant « intimiste », il est déconseillé d'attendre le dernier moment pour acheter ses places!).


Marlène - Amatrice de bonnes chères mais piètre cuisinière, fêtarde mais casanière, je suis une citadine qui connaît la ville comme sa poche !

Contacter l'auteur


Vous avez aimé cet article ?

Alors vous aimerez certainement...