Le Festival International du Film de Pau - Un article de Françoise, à lire dans le Pau Mag' de Pau Pyrénées Tourisme

Office de Tourisme
Pau Pyrénées

paumag’

Le Festival International du Film de Pau

par Françoise

Le Festival International du Film 2018 à Pau fait peau neuve, et adopte la Feel Good Attitude.

Le Festival International du film de Pau est devenu le rendez-vous incontournable pour les cinéphiles palois au cinéma Le Méliès.

Sa dernière édition VOYAGE(S) s’est déroulée il y a 2 ans. Comme son nom l’indique elle déclinait la notion de voyage à travers toute la programmation du festival. Des moments forts avec des soirées d’ouverture et de clôture, des avant-premières en présence des réalisateurs et des acteurs, le tout accompagné d’animations, de rencontres, de musique, et de soirées sous chapiteau.

Cette année le festival est programmé du 17 au 21 octobre, mais avec un tout nouveau genre à l’honneur, le Feel good movie. Le festival est rebaptisé « Feel good festival ». La nouvelle affiche et le titre m’interpellent.

Pour moi Feel Good fait écho au film de Kervern et Delépine « I feel good » avec Jean Dujardin qui vient de sortir en salle et qui a justement été tourné il y a un an à Pau et Lescar.

Je fais donc quelques recherches pour en savoir un peu plus sur cette tendance inconnue pour moi à ce jour.

J’apprends que les « feel-good movies » sont des films qui rendent heureux car ils communiquent leur énergie et remontent le moral du spectateur en mêlant rires, douceur et poésie. C’est vrai il y a des films qui font un bien fou. L'humanité des personnages, leur bienveillance, nous donne un peu d'espoir…

Bien souvent il s'agit de personnages simples, du retour aux essentiels. Parfois il s'agit de personnages qui osent et nous donne envie, nous aussi, de suivre nos rêves. Ce sont des films qui ouvrent les possibles, et ça, ça fait un bien fou !

 
 

L'interview, en 10 questions...

Je pense avoir compris le principe et l’esprit du Festival mais j’ai quand même envie de me tourner vers Philippe Coquillaud, directeur du cinéma le Méliès et organisateur du Festival pour nous en dire un peu plus sur ses intentions en 10 questions :

1
Françoise :

Pourquoi donner un nouveau thème à un festival qui existait déjà ?

Philippe Coquillaud :
Le passage en rythme biennal du festival nous a amené à réfléchir à une nouvelle ligne éditoriale car les premières éditions du Festival Voyage(s) n’avaient pas été probantes en termes de fréquentation.

2
Françoise :

Quels étaient les facteurs propices à ce renouvellement ?  D’où est venue l’idée ?

Philippe Coquillaud :
En dehors de la question de la fréquentation, le constat était le suivant : puisque nous proposons tout au long de l’année des soirées spéciales, avant-premières avec invités, etc, pourquoi ne pas proposer la même chose concentrée sur quelques jours ? Voilà pourquoi l’équipe du Méliès et le conseil d’administration sont tombés d’accord pour proposer un genre cinématographique peu diffusé au Méliès, à savoir le « Feel Good Movie ».

3
Françoise :

Aujourd’hui on parle inévitablement du film de Kervern et Delépine « I Feel Good », Le titre du film a-t-il été source d’inspiration  ?

Philippe Coquillaud :
Oui mais c’est surtout une coïncidence heureuse : le titre de ce festival est davantage rattaché au code cinématographique « Feel Good ».

4
Françoise :

Quel sera l’esprit de ce nouveau festival ?

Philippe Coquillaud :
On rattache souvent l’idée du Feel Good à une certaine forme de superficialité, comme « Easy Listening » en musique, mais ça n’est pas le cas dans notre démarche. Seulement l’envie d’un peu de légèreté et d’optimisme dans un environnement qui nous tire vers le bas et la morosité. FEEL GOOD FESTIVAL sera donc le moment choisi pour explorer le cinéma contemporain et le cinéma de répertoire par le prisme de la bienveillance, de l’insouciance, du rire, du bien-être individuel et collectif, du foutraque et de la parodie. Le cinéma international regorge de pépites prêtes à nous faire rêver d’un autre monde, d’une autre façon de voir la vie, la société, la famille, le travail, la politique, le sport,… Cette édition se concentrera sur les aspects sociétaux.

5
Françoise :

Philippe Coquillaud, On a tous un Feel Good Movie qui nous rend heureux.

Quel est votre film Feel good préféré ? 


Philippe Coquillaud :
« Le shérif est en prison » de Mel Brooks, ou comment traiter du racisme en se servant des codes du western et de la parodie.

6
Françoise :

Pouvez-vous nous donner d’autres exemples de films, peut être des films inscrits dans la compétition ?

Philippe Coquillaud :
Les comédies romantiques américaines en général sont de bons Feel Good Movies, et il y en aura pendant le Festival. Mais on peut estimer que le documentaire « Demain » sorti il y a 2 ans est aussi un très bon Feel Good Movie puisqu’il est porteur d’optimisme.

...l'on défend du « Feel Good » :
la bienveillance, l’optimisme, la légèreté…

7
Françoise :

Comme dans les précédentes éditions, il y aura-t-il des avant premières ? 

Les équipes des films seront-elles présentes ?


Philippe Coquillaud :
C’est la condition pour être dans la compétition internationale, et il y aura d’autres avant-premières hors compétition : en tout, une dizaine d’avant-premières. Mais malheureusement, tous les films ne seront pas accompagnés.

8
Françoise :

Sous quels critères choisissez- vous les films en compétition ? Comment faites-vous la part des choses pour  ne pas tomber dans le nanar du feel good, pas bête, pas mièvre, car il s’agit quand même d’un large thème…

Philippe Coquillaud :
La qualité artistique est le premier critère. Ensuite, il faut que le propos du film rejoigne l’idée que l’on défend du « Feel Good » : la bienveillance, l’optimisme, la légèreté…

9
Françoise :

Pouvez-vous nous dévoiler quelques indiscrétions sur les films, les invités ?

Philippe Coquillaud :
Pas d’indiscrétion mais nous sommes très heureux que ce soit l’un des réalisateurs du film « I Feel Good », Benoît Delépine qui soit le programmateur de notre soirée d’ouverture le mercredi 17 octobre.

10
Françoise :

Est-ce que le film « Le grand bain »,  Fell Good Movie de Gilles Lelouche dont la sortie est prévue le 24 octobre pourrait rentrer dans cette catégorie ?

Philippe Coquillaud :
Excellente question car nous souhaitions l’intégrer dans notre programmation, notamment en compétition, mais le distributeur du film privilégie les circuits commerciaux et il a donc refusé notre proposition. Donc le film ne sortira pas dans les salles de cinéma Art et Essai en France.

Merci Philippe Coquillaud et l’équipe du Méliès...

Bien sûr, le rendez-vous est pris pour le 17 octobre 2018 au cinéma le Méliès. Pas question de laisser le bonheur filer...

J’y cours c’est sûr. Les dates du festival tombent à pic pour retrouver un peu de la légèreté des vacances d’été...

I Feel Good !

Et vous, saurez-vous adopter la tendance attitude ?

 
 

Remerciements et copyright :
> Merci au Cinéma Le Méliès pour leur accueil
> Merci à Philippe Coquillaud
> Copyright : Le Méliès / L'Atelier d'Hervé


Françoise – Passionnée par l’artistique, voyageuse, voire baroudeuse, grande amoureuse de la nature et des grands espaces,
mais aussi citadine et aimant les endroits underground. J’aime être dépaysée, surprise à tout moment car j’ai besoin d’un peu d’ici,
avec une bonne dose d’ailleurs pour bien vivre ma ville…

Contacter l'auteur