C'est la quille... de neuf ! - Par Cécile - Un article du Pau Mag'

Office de Tourisme
Pau Pyrénées

paumag’

C'est la quille... de neuf !

par Cécile

Aujourd'hui, je me lance un défi : vous parler d'un sport qui m'est totalement étranger... Les quilles de neuf !

Mon objectif est de repartir incollable sur le sujet, d’en convaincre plus d’un… et surtout de prendre du plaisir. 
Je pars donc à la découverte d’un sport très original et pas souvent mis en valeur.

Sur le chemin,  je me pose tout un tas de questions; et d'ailleurs... pourquoi " quilles de neuf " ?
Je me dis que ça ne doit pas être si compliqué que cela : ça doit ressembler étroitement au bowling.
Je vais me rendre compte rapidement que je me trompe !

Arrivée à destination, je pousse la porte du plantier (lieux où l’on pratique l’activité).
A ma grande surprise je vois 7 jeunes qui sont en déjà en train de s’entraîner... 

Olivier m’accueille très gentiment et me rassure immédiatement : il va m’expliquer les règles et va même me faire tester !

C'est parti pour l'interview...


Cécile :
Bonjour Olivier Arette Hourquet, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ainsi que l’association ?

Olivier : Je suis secrétaire de l’association sportive paloise de la quille de 9, le plus vieux club de Quilles de Neuf.
Bientôt 83 ans… Déjà !!! La fédération compte 250 compétiteurs et une centaine de loisirs, 8 femmes, 20 jeunes de moins de 20 ans et aussi des très jeunes. Il y a seulement deux clubs pour les jeunes de 11 ans à 15 ans; un à Lembeye et l'autre ici.

Cécile : Comment vous êtes-vous retrouvé dans ce domaine ? Est-ce une passion ? 

Olivier : C’est une vraie passion transmise par un oncle béarnais. Je me sens comme Don Quichotte : Qui va sauver les quilles ?
C’est assez compliqué. Les anciens ont peur que l’on dénature le jeu...

Alignement de quilles dans le plantier

Le vainqueur est celui qui a le plus de quilles à la fin.


Cécile :
Quelle est l’origine du jeu ?

Olivier : Des historiens régionaux en ont trouvé trace à l'époque du roi Henri IV, lequel au cours de ses fréquentes promenades dans la région béarnaise, aimait bien "s'attaquer" aux paysans du village où il faisait étape.
La véritable origine des quilles de neuf n'a jamais pu être clairement établie. Tout semble nous autoriser à affirmer que son origine est béarnaise et qu'elle remonte au XVe siècle.

Cécile : Quel est le principe du jeu de quilles de neuf ? 

Olivier : Le but du jeu est de lancer une quille (dite quille de main) avec une boule pour effectuer une des 12 figures prédéfinies.
La quille de main peut faire tomber deux autres quilles tandis que la boule doit quant à elle s’arrêter sur la quille appelée « plomb »;
la figure parfaite est réalisée : quatre quilles sont tombées.
Le joueur effectue les 12 figures et l’on additionne le nombre de quilles tombées. Le vainqueur est celui qui a le plus de quilles à la fin.

 
 


Cécile :
Qu'est-ce qui se joue ici ?

Olivier : C’est la quille de 9 qui se pratique dans le Béarn, les Landes et les Hautes-Pyrénées.
 Il y a 25 clubs dans le Sud-Ouest : 15 en Béarn, 5 dans les Landes et 5 dans les Hautes-Pyrénées.

Cécile : Faut-il avoir une bonne condition physique ? 

Olivier : Pas spécialement, mais la boule est assez lourde (6kg 200 en noyer). C’est un vrai jeu d’adresse qui requiert un minimum de force physique.

Cécile : A partir de quel âge peut-on s’initier ?

Olivier : A partir de 7 ans, dans certaines écoles primaires lors des TAP (Temps d’Activité Périscolaire).

Léo, un jeune qui s'entraîne ce matin-là, se joint à nous et ajoute :


Léo : J’ai découvert ce jeu aux fêtes patronales de Morlanne, lors d’une démonstration. 
Je m’y suis essayé et ça fait déjà 3 ans que j’en fais. J’ai même convaincu mon père de m’accompagner, depuis quelques mois !

 
 
 


Cécile :
Où peut-on pratiquer cette activité ?

Olivier : Ça se pratique toujours dans un local en intérieur, sur de la terre battue. 9 quilles sont disposées au sol, distantes les unes des autres de 2m15. Nous pratiquons en extérieur uniquement lors de démonstrations du type Hestiv’Oc ou Grand Prix automobile de Pau...

Cécile : Où peut-on voir cette activité ? 

Olivier : Lors d'entrainement au club. Vous pouvez même vous initier en réservant, c’est gratuit.
Sinon rendez-vous les 9 et 10 avril au plantier à Pau, pour assister aux compétitions individuelles départementales à l'occasion des Championnats des Pyrénées Atlantiques.

Les douzes figures des Quilles de neuf


Cécile :
Une anecdote ?

Olivier : Autrefois, il est arrivé que des agriculteurs vendent leurs veaux pour parier de l’argent… et ils pouvaient tout perdre.
C’était un sport qui se jouait dans les auberges. Il y avait comme expression « Qui rate le plomb paie son pinton ».
Mais je vous rassure, aujourd’hui on ne parie plus d’argent !

 
 

Au final, je me suis bien amusée pendant près de deux heures en observant ces jeunes passionnés.
Je repars agréablement surprise et plus que satisfaite de cette nouvelle découverte.

Si vous souhaitez plus d'informations sur l'association ou les contacter :

Association Paloise Quilles de 9
5, allée du Grand Tour
64000 Pau
05 59 62 37 96

EN SAVOIR PLUS SUR LE PLANTIER DE PAU


Enfin, si vous souhaitez tout connaître sur les quilles de neuf, rendez-vous sur la page de la Fédération Française de Bowling et Sports de Quilles en CLIQUANT ICI.


Cécile l’exploratrice - Randonneuse dynamique, prête à dévoiler pour votre plus grand plaisir, mes coups de cœur et petits coins cachés…

Contacter l'auteur


Vous avez aimé cet article ?

Alors vous aimerez certainement...